La plus haute distinction nationale «de la Guyane» récompense le président Nana Akufo-Addo Danqwah

0
382

La plus haute distinction nationale de la Guyane a été décernée au président, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, lors d’un déjeuner d’État organisé en son honneur le mardi 11 juin à Georgetown, en Guyane.


Créé en 1970 en vertu de la Constitution des ordres de la Guyane, l’ordre d’excellence de la Guyane est limité à 25 citoyens de la Guyane encore en vie.


En lisant la citation après la remise de l’honneur, Son Excellence David Arthur Granger, Président de la République coopérative de Guyane, a déclaré que son pays était heureux d’honorer le président Akufo-Addo «pour son dévouement et son engagement envers le Commonwealth, L’Union africaine, la CEDEAO, et pour son soutien sans faille aux droits des États en développement. “


Le président Granger a ajouté que «le président Akufo-Addo est reconnu pour ses efforts inestimables dans la promotion de la sécurité et de la stabilité économique sur le continent africain, son dévouement inébranlable au régionalisme et ses efforts inlassables pour promouvoir les intérêts des États en développement».


Les pays en développement, a déclaré le président guyanais, attendent du président Akufo-Addo qu’il continue à faire preuve de leadership et à être responsable de la protection de leurs acquis et de la garantie de leur avenir.
“Je félicite le président Akufo-Addo pour son investiture et le remercie pour sa gestion dans son propre pays et pour son leadership dans les pays en développement et, en particulier, dans l’intérêt des petits pays d’Afrique, d’Asie et des Caraïbes” il ajouta.


Avant de tenir des discussions bilatérales avec son homologue guyanais, le président Akufo-Addo a déposé une gerbe au monument de 1763.


La structure du monument de 1763 a été construite pour commémorer la rébellion de 1763, également connue sous le nom de «Grande rébellion», qui s’est déroulée dans la plantation Magdelenenburg à Berbice, région 6. La plantation était située sur la rivière Canje supérieure et appartenait à une certaine Madame Vernesobre.
Le 23 février 1763, le soulèvement, considéré comme la première véritable tentative des esclaves de se battre pour leur liberté de manière organisée, a commencé.


Au cours de la révolte, un esclave domestique nommé Cuffy, également appelé «Kofi», originaire de la plantation Lilienburg, a rapidement assumé un rôle de premier plan dans la rébellion et organisé de nombreuses émeutes contre les propriétaires de plantations. Le soulèvement a duré plus d’un an avant que les Hollandais puissent vaincre les esclaves.


Cuffy est aujourd’hui un héros national en Guyane. L’anniversaire de la rébellion de Cuffy, le 23 février, est la fête de la République en Guyane depuis 1970.

Par : edem Fiawonou